Par livres

DECOUX Gérard

no-img_author.png
DECOUX Gérard

Bibliographie :


Un ami d'ailleurs
Petit prècis d'aéronautique tropicale

Book Library, by OrdaSoft!

Du même auteur :


La robe noire
Que deviennent les larmes que l’on n’a pas versées ? La question n’aurait pas dû concerner Anne Guillaume, la jeune fille charmante devenue la femme attirante que le temps, jusque-là, n’avait pas égratignée. Une brillante carrière d’avocate d’affaires internationales ; puis la rencontre de Julien Fraysse. Une existence qui revêt tous les habits du bonheur : la vie dans un Extrême-Orient coloré et épicé ; puis l’Australie en forme d’Eden offert aux arrivants. Les larmes que l’on n’a pas versées ? Comme souvent, la voie de l’insouciance heureuse longe, sans inspirer de méfiance, le chemin des plus lourds nuages ; jusqu’au croisement où se révèlent les destins. Henri-Paul Caro publie ici son quatrième roman. Il excelle dans ces ambiances romanesques où parcours personnels et grands moments de l’Histoire contemporaine se lient intimement, de façon surprenante et subreptice. Anne et Julien vont être pris dans le tourbillon de trois mondes : ceux des affaires politiques et du commerce international des armes, et celui de la Justice lorsqu’elle décide de voir clair dans les deux premiers milieux. Il en résulte un mélange aussi instable que dangereux.
Voir ce livre ... ...
 

Le boulanger espagnol
Ignacio aime l’odeur du pain frais. En cette fin du XIXe siècle, il va faire de cette passion son métier en devenant boulanger à Lorca, en Espagne. Une Histoire tumultueuse va le conduire jusqu’à Cuba, avant de le ramener sur sa terre natale où l’attendent des amours chaotiques. Mais l’Espagne est bientôt déchirée par la guerre civile, et c’est la fuite éperdue vers la France pour échapper à la terreur. À Angoulême, loin de ses racines, Ignacio est de nouveau confronté à la guerre et à l’occupation allemande, mais c’est une nouvelle fois dans la passion de son métier qu’il va trouver le levain d’un avenir plein de promesses pour lui et sa famille ; et puis l’amitié avec Jean, le Charentais, une indéfectible complicité de deux vies, la nostalgie cette fois vivifiante et partagée de deux passés exotiques. Henri-Paul Caro excelle dans des situations où la réalité et le romanesque se mêlent par gros temps de l’Histoire. Tous les personnages ont vraiment existé. « Le boulanger espagnol » est le cinquième roman de l’auteur.
Voir ce livre ... ...